Parc éolien de Liéramont, Sorel et Heudicourt : les travaux débutent - energieteam
23273
post-template-default,single,single-post,postid-23273,single-format-standard,cookies-not-set,qode-social-login-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.4.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Parc éolien de Liéramont, Sorel et Heudicourt : les travaux débutent

Parc éolien de Liéramont, Sorel et Heudicourt : les travaux débutent

Au centre des trois communes de Liéramont, Sorel et Heudicourt, les travaux du parc éolien sont sur le point de débuter. Les 10 éoliennes sortiront de terre en septembre 2019 pour une mise en service du parc en décembre 2019.

Le début du projet de parc éolien remonte à juin 2014. Il s’agit d’implanter 10 éoliennes d’une puissance totale de 35,1 MW et d’une hauteur en bout de pales de 150 à 165 mètres. Leur production annuelle est estimée à 119 000 MWh, ce qui équivaut à la consommation annuelle en électricité de plus de 38 000 personnes.

 

 

Début des travaux avec les entreprises du secteur

 

Le chantier peut alors débuter. EnergieTEAM s’emploie pendant cette phase à faire travailler les entreprises de la région. C’est ainsi que STPA du groupe Lhotellier (80) va créer plus de 3000 m2 de chemins d’accès au parc et 8500 m2 d’aménagements provisoires (virages, plateformes).

 

Cette première phase des travaux de voirie qui se déroulera jusqu’à la fin de l’année comporte également la réalisation du réseau interne avec l’enfouissement des câbles électriques effectués par l’entreprise Infra Build (80).  Puis le génie civil débutera en février 2019 par le coulage des fondations qui devrait s’étaler jusqu’en mai 2019. Date à laquelle débutera la deuxième phase des travaux avec de nouveaux aménagements provisoires et la remise en état des voiries.

 

Ainsi, tout sera prêt pour accueillir les composants des éléments des éoliennes Vestas. Livrées en août 2019, leur montage devrait être achevé en octobre.

Une fois les machines érigées, la phase de test de mise en marche durera plusieurs semaines pour une mise en service en décembre 2019.

Enfin, lorsque le parc produira de l’électricité, la troisième phase de voirie pourra débuter avec la remise en état des accès et des aménagements définitifs (remise en état de 23 000 m2 de chemins).

 

 

Les retombées économiques pour le territoire et les habitants

 

Voirie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi notaire, bureaux d’études, géomètres, location de logements… le parc a déjà bénéficié et bénéficiera de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

 

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées par l’exploitant aux communes, communauté de communes et département (foncier bâti, IFER, CFE et CVAE), soit 286 899 € par an, permettront de financer leurs projets de développement et ainsi en compléter leur attractivité.

 

 

 

Le déroulement du projet depuis juin 2014

 

Le projet a débuté en juin 2014 par une présentation en conseil municipal de Liéramont qui fait l’objet dans la foulée d’une délibération favorable. Les études environnementales peuvent débuter sur le site, suivies des études acoustiques. Le projet est alors présenté aux élus de la communauté de communes de la Haute-Somme. Ces études font partie intégrante de la demande d’autorisation environnementale à déposer auprès de l’administration pour instruction pendant une année, avant décision du préfet.

 

En février 2015, suite aux différentes études, il apparaît nécessaire d’élargir le projet aux communes voisines de Sorel et d’Heudicourt.

 

En juin 2015, le projet modifié est présenté devant le conseil municipal de Liéramont qui délibère favorablement. Il sera ensuite présenté tour à tour aux conseils municipaux de Sorel et de Heudicourt qui voteront également pour ce projet.

 

Les contours du parc se dessinent sur le territoire de Liéramont, Heudicourt et Sorel, communes inscrites dans le Schéma régional éolien comme propices au développement éolien.

 

Le projet peut donc être présenté aux habitants en permanences publiques dans les mairies de Liéramont et de Guyencourt-Saulcourt le 9 octobre 2015, en mairie de Sorel et de Heudicourt le 10 octobre 2015.

 

 

Une enquête publique pour recueillir les avis des riverains

 

Du 20 mars au 20 avril 2017, lors de l’enquête publique, de nombreux avis favorables ont été émis par les habitants et le commissaire enquêteur a suivi ces avis. Le 21 septembre 2017, c’est au tour de la Commission départementale de la nature des paysages et des sites (CDNPS) d’émettre un avis favorable. Fort de ces informations, le préfet de la Somme signe un arrêté préfectoral d’autorisation d’exploiter pour ces 10 éoliennes, le 22 septembre 2017.

Une fois les travaux réalisés, le parc produira de l’électricité à partir de décembre 2019.

 

 

EnergieTEAM 3e exploitant éolien français

 

Depuis 2002, energieTEAM développe, construit et exploite des parcs éoliens. Implantée dans la Somme, l’entreprise exploite 69 parcs en France, 354 éoliennes, 801 MW de puissance installée.

Depuis le début de l’année 2018, energieTEAM a produit 1,14 TWh, soit l’équivalent de la consommation en électricité de 350 000 habitants. Elle embauche aujourd’hui près de soixante-dix salariés et compte une dizaine de postes à pourvoir. Plus d’infos sur www.energieteam.fr