Parc éolien de Semide – Machault : ouverture du parc et information sur le financement participatif

EnergieTEAM qui a développé et construit le parc éolien de Semide actuellement en cours de montage et qui a un projet d’extension sur Machault, invite les habitants du territoire à découvrir les pales et rotors des éoliennes au sol vendredi 15 juin, entre 10h et 16h. A cette occasion, les riverains seront également informés sur le financement participatif proposé par energieTEAM et Enerfip.

Vendredi 15 juin, entre 10h et 16h, les habitants du territoire pourront approcher les éoliennes de Semide posées sur le sol, le temps d’une présentation aux riverains. Ils pourront poser des questions sur leur mode de fonctionnement, leur production, mais aussi et surtout sur l’investissement participatif qui leur est proposé à cette occasion.

 

Information sur le financement participatif pour les riverains

 

Dans le cadre de la plupart de ses projets, energieTEAM propose aux riverains de ses parcs de bénéficier des revenus économiques de l’éolien grâce au financement participatif. Il s’agit d’un investissement qui s’apparente à un prêt de courte durée (5 ans), rémunéré à un taux attractif (entre 4 et 6% par an). Exemple, une personne qui investit 500 € (la somme maximale s’élevant à 10 000 €) touche annuellement 5% d’intérêts et récupère une partie de son capital, le restant au bout des 5 années, soit un total de 625 €.

Pour Semide – Machault, la levée de fonds durera du 15 juin au 15 septembre.  Le premier mois de collecte sera réservé aux riverains des deux communes ainsi qu’aux habitants de la communauté de communes de l’Argonne ardennaise.

Puis, ce sont les salariés des entreprises Enerfip et energieTEAM qui pourront y participer. Et enfin, les habitants du département des Ardennes et ceux de la région Grand Est.

Pour en informer les habitants, des réunions et permanences seront organisées conjointement par Enerfip et energieTEAM dans les communes concernées pour apporter aux riverains toutes les précisions utiles sur les modalités d’épargne.

 

 

Avec Enerfip, plateforme de financement participatif

 

Pour organiser cette collecte de fond, energieTEAM a fait appel à une plateforme spécialisée dans le financement participatif de projets liés à la transition énergétique. Il s’agit d’Enerfip, une entreprise française implantée à Montpellier, qui propose aux citoyens d’investir leur épargne directement dans des projets d’énergie renouvelable ou favorisant la transition énergétique.

EnergieTEAM 3e exploitant éolien français

Implanté dans la Somme depuis 2002, energieTEAM développe, construit et exploite des parcs éoliens dans le nord, l’ouest et l’est de la France. Avec 65 parcs en France, 296 éoliennes, 653 MW de puissance installée, energieTEAM est classé 3e exploitant éolien français et compte aujourd’hui près de soixante-dix salariés.

 

 

Le parc de Semide

 

Le parc éolien implanté à Semide dont les travaux ont débuté en octobre, devrait être achevé vers la fin du mois de juillet.

Il s’agit d’un projet qui a vu le jour en avril 2012 par une délibération favorable du conseil municipal de Semide pour l’extension du parc éolien existant dans son prolongement. Le projet d’installation de 5 éoliennes de 150 mètres en bout de pales à plus d’un kilomètre des habitations est instruit par les services de l’Etat en 2014. Ces 5 éoliennes d’une puissance de 3,2 MW chacune devraient produire 39 millions de kWh par an soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 12 280 personnes.

Une fois les machines érigées, viendra le temps de les mettre en service et de s’assurer qu’elles fonctionnent parfaitement.

Voierie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi bureaux d’études… ce parc a déjà bénéficié et bénéficiera de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées aux communes concernées (foncier bâti, IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement de la commune et de la communauté de communes et ainsi en compléter leur attractivité.

 

 

A Machault, un projet d’extension au stade de l’enquête publique

 

En juillet 2013, energieTEAM présente au conseil municipal de Machault un avant-projet de parc éolien sur son territoire en extension de celui de Semide. Une délibération favorable est adoptée et confirmée en 2017.

Ce projet consiste à implanter 5 éoliennes d’une hauteur en bout de pale de 150 mètres et d’une puissance de 3 MW par éolienne soit 15 MW de puissance totale, dont la production serait estimée à 39 millions de kWh soit l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 12 300 habitants.

En novembre 2014, l’étude d’impact écologique est lancée. En juillet 2015, des photographies sont prises pour l’étude paysagère, puis débute l’étude d’impact acoustique, en octobre 2015. Enfin, le projet est présenté à la communauté de communes de l’Argonne ardennaise et aux habitants de Machault lors des permanences publiques d’information qui ont lieu en février 2016.

Le mois dernier, le projet a été soumis aux habitants dans le cadre d’une enquête publique dont les conclusions seront bientôt rendues par le commissaire-enquêteur avant de passer en commission départementale des sites, et enfin d’être soumis à l’arbitrage du préfet.

0

Inauguration du parc éolien de Chauché (Vendée, 85)

Ralf Grass, président d’energieTEAM a inauguré ce jour le parc éolien de Chauché situé sur la communauté de communes du Pays de Saint-Fulgent-Les Essarts, en présence des élus du territoire et des entreprises qui ont œuvré sur le chantier.

 

Le projet a débuté en 2012

 

D’une puissance de 11,75 MW, ce parc est composé de 5 éoliennes ENERCON d’une hauteur de 135 mètres en bout de pales et d’une puissance de 2,35 MW par éolienne. En service depuis le mois de décembre 2017, sa production annuelle devrait atteindre les 24,6 millions de kWh équivalent à la consommation électrique, chauffage inclus, de près de 10 000 habitants par an.

Le projet a débuté en 2012 par des contacts avec les élus des communes de Chauché, Saint-André-Goule-d’Oie et de ceux de la communauté de communes du canton de Saint-Fulgent. Fort de ces premiers retours favorables, les différentes études techniques ont été engagées. Une implantation s’est alors dessinée dans le paysage du Haut Bocage vendéen.

Souhaitant recueillir l’avis de la population, des permanences d’informations publiques ont eu lieu, accompagnées de réunions avec les services instructeurs. Un dossier de demande a alors pu être déposé, l’instruction a débuté. L’enquête publique s’est révélée favorable ainsi que la Commission départementale de la nature, des paysages et des sites. Le Préfet a autorisé la construction et l’exploitation du parc éolien de Chauché, au printemps 2015. Aujourd’hui, le département de la Vendée compte 33 parcs autorisés ce qui correspond à 315 MW de puissance installée. Quant à la Région Pays de Loire, elle comptabilise 1270 MW de puissance installée pour un objectif défini dans le Schéma régional éolien (SRCAE) de 1750 MW, à l’horizon 2020.

 

 

Les entreprises du secteur sur le chantier

 

En octobre 2016, la construction du parc débute par une réunion de chantier qui réunit les entreprises locales. Les travaux débutent par la voirie pour les chemins (TSI~TP 85150 Les Achards), puis le Génie civil (ENERCON et l’entreprise LEPINE) et l’acheminement de l’électricité enterrée dans des tranchées (ENERCON avec Bouygues Energie Services – 85016 La Roche-sur-Yon).

Ces cinq éoliennes fabriquées par ENERCON, dont l’usine de mâts béton est installée dans l’Oise, ont été acheminées et montées sur place, entre août et novembre 2017 avant leur mise en service en décembre 2017.

 

 

Des retombées économiques pour tout le territoire

 

Voierie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi bureaux d’études… ce parc a bénéficié de l’expertise des entreprises de la région pendant les phases d’instruction et de construction. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire qu’il continuera à alimenter pendant sa phase d’exploitation.

Les taxes reversées (foncier bâti, IFER, CFE et CVAE) chaque année par l’exploitant sont estimées à 6 000€ pour la commune, à 83 000 € pour la Communauté de communes, 34 000€ pour le Département et 1200€ pour la Région. Elles permettront de financer les projets de développement de la commune et ainsi en compléter son attractivité.

 

 

EnergieTEAM expérimente avec son parc de Chauché le réseau électrique intelligent

 

Depuis décembre 2017, le parc éolien de Chauché fait l’objet d’une expérimentation « Smart grid Vendée » avec Smile et Enedis. Une expérimentation destinée à favoriser la circulation d’information entre les fournisseurs et les consommateurs pour ajuster le flux d’électricité en temps réel et permettre une gestion plus efficace du réseau électrique.

« EnergieTEAM a choisi de mener cette expérimentation sur le parc de Chauché car la solution était optimale en tous points : techniquement, économiquement et écologiquement, et ce, pour tous les acteurs : fournisseurs, consommateurs, gestionnaires de réseaux et producteurs. Ce raccordement est exemplaire et remarquable » explique Ralf Grass, président d’energieTEAM. Et l’entreprise n’en est pas à sa première expérimentation : « Nous sommes l’opérateur qui mène le plus d’expérimentations en France. Nous avons actuellement 5 projets de raccordements innovants avec les gestionnaires de réseaux et nous poursuivons tous le même but : favoriser l’intégration des EnR sur le réseau et contribuer à son équilibre, le tout en optimisant la production de nos éoliennes. » poursuit le président d’energieTEAM.

 

 

EnergieTEAM 3e exploitant éolien français

 

Depuis 2002, energieTEAM, entreprise française, développe, construit et exploite des parcs éoliens dans le Nord, l’Est et l’Ouest de la France. Avec 65 parcs en exploitation en France, 296 éoliennes, 653 MW de puissance installée, energieTEAM est classé 3e exploitant éolien français après EDF et ENGIE.  Elle emploie aujourd’hui près de 70 salariés.

 

 

ENERCON fabricant d’éoliennes en compte 1 700 en France

 

ENERCON conçoit, construit, commercialise des éoliennes terrestres et en assure la maintenance. L’entreprise produit les différents composants de ses éoliennes (pales, génératrices, installations électriques, mâts en acier et en béton). ENERCON compte plus de 28 000 éoliennes dont 1 700 éoliennes sont installées en France depuis 2003, pour une puissance totale supérieure à 3500 MW. Avec 800 salariés sur l’ensemble du pays, ENERCON est aujourd’hui l’un des plus grands employeurs de la filière éolienne. https://www.enercon.de/fr/home/

 

 

  

0

Parc éolien de Semide et extension à Machault : financement participatif

Le parc éolien de Semide composé de 5 éoliennes est actuellement en cours de montage et devrait être sorti de terre vers la fin du mois de juillet. Dans le prolongement de ce parc, un nouveau projet d’implantation de 5 éoliennes sur la commune de Machault vient de faire l’objet d’une enquête publique. Pour ces deux parcs, energieTEAM propose aux riverains du financement participatif pour leur faire bénéficier des retombées économiques du futur parc.

 

Du financement participatif pour les riverains

 

Dans le cadre de la plupart de ses projets, energieTEAM propose aux riverains de ses parcs et aux habitants de la communauté de communes concernée de bénéficier des revenus économiques de l’éolien grâce au financement participatif. Il s’agit d’un investissement qui s’apparente à un prêt de courte durée (entre 4 et 6 ans) et rémunéré à un taux attractif compris entre 4 et 5% par an pour lequel les riverains de la communauté de communes pourront investir en priorité.

Pour Semide et Machault, la collecte devrait débuter dans le courant du mois de juin et des réunions d’information auront lieu dans les deux communes et dans la communauté de communes. Les premières semaines de la collecte seront réservées aux riverains. Puis, les semaines qui suivent, la collecte sera ouverte aux habitants du département, de la région et à la France entière.

Une page de soutien au projet est accessible sur le site d’Enerfip, une entreprise française spécialisée dans le financement participatif de projets liés à la transition énergétique, à l’adresse suivante : https://enerfip.fr/placer-son-argent/investissement-eolien/machault-semide/

 

Le parc de Semide

 

Le parc éolien implanté à Semide dont les travaux ont débuté en octobre, devrait être achevé vers la fin du mois de juillet.

Il s’agit d’un projet qui a vu le jour en avril 2012 par une délibération favorable du conseil municipal de Semide pour l’extension du parc éolien existant dans son prolongement. Le projet d’installation de 5 éoliennes de 150 mètres en bout de pales à plus d’un kilomètre des habitations est instruit par les services de l’Etat en 2014. Ces 5 éoliennes d’une puissance de 3,2 MW chacune devraient produire 39 millions de kWh par an soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 12 280 personnes.

Une fois les machines érigées, viendra le temps de les mettre en service et de s’assurer qu’elles fonctionnent parfaitement.

Voierie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi bureaux d’études… ce parc a déjà bénéficié et bénéficiera de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées aux communes concernées (foncier bâti, IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement de la commune et de la communauté de communes et ainsi en compléter leur attractivité.

 

A Machault, un projet d’extension au stade de l’enquête publique

 

En juillet 2013, l’entreprise energieTEAM, acteur local dans l’éolien, présente au conseil municipal de Machault un avant-projet de parc éolien sur son territoire en extension de celui de Semide. Une délibération favorable est adoptée et confirmée en 2017.

Ce projet consiste à implanter 5 éoliennes d’une hauteur en bout de pale de 150 mètres et d’une puissance de 3 MW par éolienne soit 15 MW de puissance totale, dont la production serait estimée à 39 millions de kWh soit l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 12 300 habitants.

En novembre 2014, l’étude d’impact écologique est lancée.  En juillet 2015, des photographies sont prises pour l’étude paysagère, puis débute l’étude d’impact acoustique, en octobre 2015.

Enfin, le projet est présenté à la communauté de communes de l’Argonne ardennaise et aux habitants de Machault lors des permanences publiques d’information qui ont lieu en février 2016.

Aujourd’hui le projet fait l’objet d’une enquête publique au même titre que tout projet d’implantation de parc éolien. Le commissaire-enquêteur rédigera ensuite, dans un délai d’un mois, des conclusions motivées ainsi qu’un avis, favorable ou non, sur le projet.

Quelques semaines plus tard, le dossier passera en commission départementale des sites, et enfin le préfet fera connaître sa décision sur le projet.

 

0

Projet de parc éolien : Invitation à deux permanences d’information à Cormes et Cherré

Depuis 2013, la société energieTEAM, étudie la faisabilité d’un projet d’implantation de quatre éoliennes sur les communes de Cormes et de Cherré. Dès lors, des études ont été menées afin de s’assurer de la compatibilité du projet avec son environnement. Aujourd’hui, energieTEAM souhaite présenter à la population, les conclusions de ses investigations lors de deux permanences d’information, qui auront lieu 20 avril, entre 8h45 et 11h30 à la mairie de Cherré et de 14h00 à 18h00 à la mairie de Cormes.

 

L’étude du schéma régional éolien et des contraintes locales ont montré qu’il s’agit du seul projet éolien qui pourrait être implanté sur le territoire de la Communauté de communes de l’Huisne sarthoise et probablement dans un rayon de 15 km.

Il s’agirait d’un parc composé 4 éoliennes situé au sud de l’autoroute A11 à proximité du parc d’activité du Coutier et de l’usine GRT Gaz, dans un environnement agricole éloigné des bourgs communaux. Ces quatre éoliennes pourraient produire 26,4 millions de kWh par an, ce qui équivaut à la consommation annuelle en électricité de près de 13 000 habitants (chauffage compris).

Dans le cadre de ce projet, l’ensemble des enjeux naturalistes, paysagers et acoustiques ont été étudiés. Les résultats de ces études ont permis de dimensionner ce projet en cohérence avec le milieu environnant. Afin de garantir une insertion optimale, des mesures environnementales en faveur de la biodiversité seront réalisées et des aménagements paysagers sont proposés aux habitants des communes afin d’améliorer le cadre de vie et de pérenniser la trame bocagère.

Le dossier de demande d’autorisation environnementale sera déposé en préfecture cet été et sera étudié durant 12 mois par les services instructeurs de l’Etat.

Permanences d’information Vendredi 20 avril :

  • de 8h45 à 11h30 à la mairie de Cherré
  • de 14h00 à 18h00 à la mairie de Cormes.

 

Une enquête publique pour recueillir les avis des riverains

 

En début d’année 2019, les habitants de la commune seront invités à consigner, comme pour tout projet d’implantation d’éolienne, leurs remarques sur le registre d’enquête publique. Une enquête qui doit avant tout s’assurer que la population a bien été informée et recueillir l’avis de tous sur ces opérations.

Quelques mois plus tard, le dossier passera en commission départementale des sites, et enfin le préfet fera connaître sa décision sur le projet.

 

Les retombées économiques pour le territoire et les habitants

 

Voirie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi notaires, bureaux d’études… le parc a déjà bénéficié et bénéficiera de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées aux collectivités (foncier bâti, IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement de la commune et ainsi en compléter l’attractivité.

 

 

Photo-simulation des 4 éoliennes du projet (à gauche de la photo le parc d’activité du Coutier – photo prise à 1700 m du parc éolien)

0

Projet de parc éolien de Machault : ouverture de l’enquête publique

Le projet d’implantation de 5 éoliennes sur les communes de Machault en extension du parc de Semide fera l’objet d’une enquête publique du 23 mars au 23 avril 2018. Tous les riverains sont invités à venir consigner sur un livret d’enquête leurs remarques sur le projet.

 

En juillet 2013, l’entreprise energieTEAM, acteur local dans l’éolien, présente au conseil municipal de Machault un avant-projet de parc éolien sur son territoire en extension de celui de Semide. Une délibération favorable est adoptée.

Ce projet consiste à implanter 5 éoliennes d’une hauteur en bout de pale de 150 mètres et d’une puissance de 3 MW par éolienne soit 15 MW de puissance totale, dont la production serait estimée à 39 millions de kWh soit l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 12 300 habitants.

En novembre 2014, l’étude d’impact écologique est lancée.  En juillet 2015, des photographies sont prises pour l’étude paysagère, puis débute l’étude d’impact acoustique, en octobre 2015.

Enfin, le projet est présenté à la communauté de communes de l’Argonne ardennaise du projet et aux habitants de Machault lors des permanences publiques d’information qui ont lieu en février 2016.

Le commissaire enquêteur se tient à la disposition du public à la mairie de Machault

  • le vendredi 23 mars de 10h à 12h
  • le mercredi 28 mars de 14h à 16h
  • le mardi 3 avril de 14h à 16h
  • le samedi 21 avril de 15h à 17h
  • le lundi 23 avril de 16h à 18h

 

 

Une enquête publique pour recueillir les avis des riverains

 

Aujourd’hui le projet doit faire l’objet d’une enquête publique au même titre que tout projet d’implantation de parc éolien. Cette enquête a pour objet d’assurer l’information de la population ainsi que la prise en compte des intérêts des tiers, et de recueillir l’avis de tous sur ces opérations.

A partir du 23 mars, les habitants peuvent rencontrer le commissaire-enquêteur désigné par le tribunal administratif et consigner sur le registre d’enquête toutes les remarques inhérentes au projet. Ce registre, accompagné d’une présentation du projet, sera à la disposition des habitants pendant un mois jusqu’au 23 avril 2018, à la mairie de Machault.

Le commissaire enquêteur se tiendra à la disposition des habitants en mairie de Machault le vendredi 23 mars de 10h à 12h, mercredi 28 mars de 14h à 16h, mardi 3 avril de 14h à 16h, samedi 21 avril de 15h à 17h et le lundi 23 avril de 16h à 18h.

A l’expiration du délai d’enquête, le registre sera clos et signé par le maire, puis transmis, dans les vingt-quatre heures, avec le dossier d’enquête, au commissaire-enquêteur qui rédigera ensuite, dans un délai d’un mois, des conclusions motivées ainsi qu’un avis, favorable ou non, sur le projet.

Quelques mois plus tard, le dossier passera en commission départementale des sites, et enfin le préfet fera connaître sa décision sur le projet.

 

Les retombées économiques pour le territoire

 

Voirie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi notaires, bureaux d’études… le parc a déjà bénéficié et bénéficiera, de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées aux communes concernées (bâti foncier, IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement de la commune et de la communauté de communes et ainsi en compléter leur attractivité.

 

Du financement participatif pour les habitants

 

Dans le cadre de la plupart de ses projets, energieTEAM propose aux riverains de ses parcs et aux habitants de la communauté de communes concernée de bénéficier des revenus économiques de l’éolien grâce au financement participatif. Il s’agit d’un investissement qui s’apparente à un prêt de courte durée (entre 4 et 6 ans) et rémunéré à un taux attractif compris entre 4 et 5% par an pour lequel les riverains de la communauté de communes pourront investir en priorité.

Depuis une semaine une page de soutien au projet est accessible sur le site d’Enerfip, une entreprise française spécialisée dans le financement participatif de projets liés à la transition énergétique, à l’adresse suivante : https://enerfip.fr/placer-son-argent/investissement-eolien/machault-semide/

La collecte devrait débuter à la fin du mois de mai et des réunions d’information auront lieu à Machault et dans la communauté de communes. Les deux premières semaines de la collecte seront réservées aux riverains. Puis, les semaines qui suivent, la collecte sera ouverte aux habitants du département, de la région et à la France entière.

 

L’enquête publique s’étend du 23 mars au 23 avril 2018 inclus. Les observations du public peuvent également être transmises par courrier électronique à l’adresse suivante : pref-ep-machault@ardennes.gouv.fr

L’avis d’enquête publique et l’ensemble des documents sont consultables sur le site internet de la préfecture, à l’adresse suivante : http://www.ardennes.gouv.fr/projet-de-parc-eolien-de-machault-a2547.html

0

Projet de parc éolien de Sud-Est Manceau : ouverture de l’enquête publique

Le projet d’implantation de 4 éoliennes sur la commune de Parigné-l’Evêque fera l’objet d’une enquête publique du 5 mars au 5 avril 2018. Tous les riverains sont invités à venir consulter le dossier complet en Mairie.

 

En mars 2013, l’entreprise energieTEAM, acteur local de l’éolien, présente au conseil municipal de Parigné-l’Evêque un avant-projet de parc éolien. Une délibération favorable est adoptée en juillet 2013 pour la poursuite des études.  Ce projet est également soutenu par les élus de la communauté de communes du Sud-est du Pays Manceau. La zone étudiée est située à 3,5 km au sud du bourg, dans une zone favorable du Schéma régional éolien des Pays de Loire et du Plan d’aménagement et de développement durable du Pays du Mans.

Suite à l’accord de la collectivité et des propriétaires concernés, les études de faisabilité techniques et environnementales ont été lancées fin 2013. Après plusieurs années d’investigation et de concertation, le nombre et la position des éoliennes a pu être défini.

 

Le commissaire enquêteur se tient à la disposition du public à la mairie de Parigné-l’Evêque

  • le lundi 5 mars de 14h à 17h
  • le jeudi 15 mars de 9h à 12h
  • le samedi 24 mars de 9h à 12h
  • le jeudi 5 avril de 14h à 17h

 

 

Le parc éolien serait constitué de 4 éoliennes

 

Chacune des éoliennes aura une puissance de 3,6 MW et une hauteur totale en bout de pale de 178 mètres. La production est estimée à 31 680 MWh par an, soit la consommation moyenne en électricité de 6 600 foyers chauffage compris.

En mars 2017, les habitants ont été invités à participer à une réunion publique d’information sur le projet, qui sera déposé en préfecture quelques semaines plus tard.

Une enquête publique pour recueillir les avis des riverains

 

Tout projet d’implantation d’éolienne doit faire l’objet d’une enquête publique. Cette enquête a pour objet d’assurer l’information de la population ainsi que la prise en compte des intérêts des tiers, et de recueillir l’avis de tous sur ces opérations.

A partir du 5 mars, les habitants peuvent rencontrer le commissaire enquêteur désigné par le tribunal administratif et consigner sur le registre d’enquête toutes les remarques inhérentes au projet. Ce registre, accompagné du dossier complet de présentation du projet, seront à la disposition des habitants pendant un mois jusqu’au 5 avril 2018, en mairie de Parigné-l’Evêque.

Le commissaire enquêteur se tiendra à la disposition des habitants en mairie de Parigné-l’Evêque le lundi 5 mars de 14h à 17h, jeudi 15 mars de 9h à 12h, samedi 24 mars de 9h à 12h et jeudi 5 avril de 14h à 17h.

A l’expiration du délai d’enquête, le commissaire enquêteur rédigera, dans un délai d’un mois, ses conclusions motivées sur le projet. Puis, le dossier passera en commission départementale des paysages et des sites, et enfin le Préfet fera connaître sa décision sur le projet.

 

Les retombées économiques pour le territoire et les habitants

 

Voirie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi notaires, bureaux d’études… le parc a déjà bénéficié et bénéficiera, de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées aux communes concernées (IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement des communes et ainsi en compléter leur attractivité.

 

Un projet citoyen et une entreprise responsable

 

La société energieTEAM est attachée à la préservation de l’environnement. Dans le cadre de ce projet, 6 ha de bois seront replantés sur la commune de Parigné-l’Evêque. Par ailleurs, energieTEAM propose et finance la plantation d’arbre pour l’ensemble des habitants qui en font la demande sur les communes de Parigné-l’Evêque, Saint-Mars-d’Outillé et Brette-les-Pins.

Afin d’ancrer ce projet localement, energieTEAM proposera également la possibilité pour les riverains de s’investir dans un projet de territoire par l’intermédiaire d’un financement participatif.

 

 

L’enquête publique s’étend du 5 mars au 5 avril 2018 inclus. Les observations du public peuvent également être transmises par courrier électronique, en précisant dans l’objet l’enquête publique,     à l’adresse suivante : pref-utilite-publique@sarthe.gouv.fr

L’avis d’enquête publique et l’ensemble des documents sont consultables sur le site internet de la préfecture, à l’adresse suivante : http://www.sarthe.gouv.fr

0

Les arbres sortent de terre à Courant

Pour lutter contre le réchauffement climatique, EnergieTEAM offre aux riverains du futur parc éolien de Courant, un arbre à planter : frêne, charme, merisier, cerisier… qui leur sera remis vendredi prochain, à la salle des fêtes de Courant.

Forte de son implantation sur le territoire charentais depuis 2012, energieTEAM a toujours veillé à associer les collectivités et leurs habitants à ses projets éoliens. Dans ce cadre, l’entreprise offre aux riverains de ses parcs un arbre à planter : frêne, charme, merisier, cerisier…

C’est ainsi que les riverains du futur parc de Courant ont reçu dans leur boîte aux lettres un flyer les invitant à choisir un arbre puis à s’inscrire sur internet.

Une quinzaine de personnes se sont inscrites et ont choisi un cerisier, un frêne, un merisier ou un charme. Elles sont conviées le vendredi 23 février 2018 à 16h30 à la salle des fêtes de COURANT, où elle se verront remettre l’essence qu’elles ont choisie, en présence du maire et des représentants d’energieTEAM. De retour chez elles, elles pourront planter ce nouvel arbre dans leur jardin.

Histoire du projet de COURANT

 

EnergieTEAM étudie depuis 2016 la faisabilité d’un parc éolien au sud de la commune de Courant, dans le prolongement du parc en cours de construction. L’analyse technique de cette zone ayant permis d’identifier un potentiel très intéressant sur ce territoire.

En septembre 2017, la municipalité de Courant a délibéré favorablement à la poursuite des études de faisabilité. Une convention d’utilisation des chemins communaux a été signée avec la mairie pour permettre l’accès aux futures éoliennes et le passage éventuel des câbles.

Les études naturalistes (faunes et flores) et acoustiques touchant à leur fin, les premiers scénarios d’implantation des éoliennes (localisation, taille et hauteur) en densification du parc existant vont pouvoir être imaginés. Le projet qui en découlera sera soumis à enquête publique dans les mois à venir, d’ici la fin de l’année.

 

 

Les retombées économiques pour le territoire et les habitants

 

Voierie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi bureaux d’études… ce parc bénéficiera de l’expertise des entreprises du territoire pendant les phases de développement, d’instruction et de construction. Il contribuera ainsi à développer l’activité économique du territoire. Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées par energieTEAM aux communes concernées (IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement de la commune et ainsi en compléter son attractivité.

Puis viendra le moment de remettre le tout en état et d’améliorer les accès au site. La société energieTEAM réaménagera les accès aux éoliennes et les promeneurs pourront cheminer sur créera deux nouveaux chemins.

0

Projet de parc éolien d’Allenay et Friaucourt : ouverture de l’enquête publique

Le projet d’implantation de 4 éoliennes sur les communes d’Allenay et de Friaucourt, en extension du parc de Saint-Quentin-la-Motte fera l’objet d’une enquête publique du 19 février au 21 mars 2018. Tous les riverains sont invités à venir consigner sur un livret d’enquête leurs remarques sur le projet.

En juillet 2015, l’entreprise energieTEAM, acteur local dans l’éolien, présente au conseil municipal de Friaucourt un avant-projet de parc éolien. Une délibération favorable est adoptée. Puis ce sera au tour d’Allenay en septembre 2015 de délibérer pour le projet.

Projet qui consiste à implanter 4 éoliennes d’une hauteur en bout de pale de 136 mètres et d’une puissance de 2,35 MW par éolienne, soit une production annuelle estimée à 30 millions de kWh/an l’équivalent de la consommation en électricité de 9 500 habitants.

Le 25 janvier 2017, les habitants sont conviés à une permanence publique à l’invitation d’energieTEAM qui répond individuellement à leurs interrogations.

 

Le commissaire enquêteur se tient à la disposition du public  à la mairie d’Allenay

  • le lundi 19 février de 9h à 12h
  • le samedi 10 mars de 9h à 12h
  • le mercredi 21 mars de 14h à 17h

à la mairie de Friaucourt

  • le vendredi 2 mars de 15h à 18h
  • le mardi 13 mars de 9h à 12h

 

Une enquête publique pour recueillir les avis des riverains

 

Tout projet d’implantation d’éolienne doit faire l’objet d’une enquête publique. Cette enquête a pour objet d’assurer l’information de la population ainsi que la prise en compte des intérêts des tiers, et de recueillir l’avis de tous sur ces opérations.

A partir du 19 février, les habitants peuvent rencontrer le commissaire-enquêteur désigné par le tribunal administratif et consigner sur le registre d’enquête toutes les remarques inhérentes au projet. Ce registre, accompagné d’une présentation du projet, seront à la disposition des habitants pendant un mois jusqu’au 21 mars 2018, dans les mairies de Friaucourt et d’Allenay.

Le commissaire enquêteur se tiendra à la disposition des habitants en mairie d’Allenay les lundi 19 février de 9h à 12h, samedi 10 mars de 9h à 12h et mercredi 21 mars de 14h à 17h. Et il sera en mairie de Friaucourt vendredi 2 mars de 15h à 18h et mardi 13 mars de 9h à 12 heures.

A l’expiration du délai d’enquête, le registre d’enquête sera clos et signé par le maire, puis transmis, dans les vingt-quatre heures, avec le dossier d’enquête, au commissaire-enquêteur qui rédigera ensuite, dans un délai d’un mois, des conclusions motivées ainsi qu’un avis, favorable ou non, sur le projet.

Quelques mois plus tard, le dossier passera en commission départementale des sites, et enfin le préfet fera connaître sa décision sur le projet.

 

 

Les retombées économiques pour le territoire et les habitants

 

Voirie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi notaires, bureaux d’études… le parc a déjà bénéficié et bénéficiera, de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées aux communes concernées (IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement des communes et ainsi en compléter leur attractivité.

 

Ce que dit la loi

 

Pour rappel, la loi dite « Grenelle II » du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement définit la méthode à adopter pour permettre à la France d’atteindre les objectifs fixés aux niveaux européen et mondial. Cette loi prévoit notamment la mise en place de schémas régionaux air climat énergie comprenant un schéma éolien fixant des objectifs de développement région par région. En 2012 les schémas régionaux éoliens de Picardie ont été signés par le préfet de chaque département. Les communes de Friaucourt et d’Allenay sont classées comme « favorables au développement de l’éolien ».

 

L’enquête publique s’étend du 19 février au 21 mars 2018 inclus. Les observations du public peuvent également être transmises par courrier électronique à l’adresse suivante :  pref-enquetespubliques@somme.gouv.fr

L’avis d’enquête publique et l’ensemble des documents sont consultables sur le site internet de la préfecture, à l’adresse suivante : http://www.somme.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eolien/Enquetes-publiques-et-decisions

0

Projet éolien de Nibas : les éoliennes sortent de terre

A Nibas, les différents éléments des deux nouvelles éoliennes et les grues destinées à les monter sont arrivés par convoi exceptionnel ces deux dernières semaines. L’assemblage et le montage des éoliennes est en cours. Le parc éolien de Nibas, dont les travaux ont débuté en septembre dernier, devrait être mis en service dans le courant du mois d’avril.

 

En juin 2014, les élus municipaux délibèrent en faveur d’un projet d’extension de parc éolien à Nibas. Il s’agit d’implanter 2 éoliennes d’une hauteur en bout de pale de 136,2 mètres et avec une puissance totale de 4,6 MW, soit une production de 12,9 GWh équivalent à la consommation électrique de plus de 4000 habitants par an, chauffage inclus.

Débutent alors les différentes études nécessaires et règlementaires à l’élaboration d’un projet : les études sur le bruit, l’impact sur les animaux et le travail d’intégration paysagère… Les procédures administratives se suivent : enquête publique, passage en commission départementale des sites, permis de construire et faisabilité du réseau électrique.

 

 

Les entreprises du secteur au travail

 

Dans quelques semaines, les deux éoliennes vont sortir de terre. Avant cela, des travaux ont été nécessaires à l’installation de ces machines : réalisation des accès à chacune des plateformes. Pour ce faire, la société STPA du groupe picard Lhotellier, est intervenue en septembre dernier pour décaper, terrasser la voirie et traiter le sol. Puis, l’entreprise Réseau Infra Build, basée à Amiens, est intervenue pour réaliser pendant deux semaines les tranchées dans lesquelles ont été enterrés les câbles qui achemineront l’électricité. La société STPA a finalement effectué l’excavation et le remblaiement des fondations.

 

Après deux semaines de livraison, les composants des éléments des deux éoliennes sont tous arrivés sur site à la fin du mois de janvier. L’assemblage des machines devrait débuter à partir du 12 février pour une durée moyenne d’une semaine par éolienne.  Une fois les machines érigées, viendra le temps de les faire tourner et s’assurer qu’elles fonctionnent parfaitement. Après cette phase de test, les éoliennes seront mises en service en avril. Lorsque le parc produira de l’électricité, les travaux de remise en état des accès au site pourront débuter.

La société energieTEAM réaménagera les accès aux éoliennes, plantera des arbres et participera à des mesures d’accompagnement telles que des travaux d’aménagement ou de voirie pour améliorer le cadre de vie des habitants.

 

 

Les retombées économiques pour le territoire et les habitants

 

Voirie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi notaire, bureaux d’études, géomètres, location de logements… le parc a déjà bénéficié et bénéficiera de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées par l’exploitant à la commune (IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement de la commune et ainsi en compléter son attractivité.

EnergieTEAM 3e exploitant éolien français

Depuis 2002, energieTEAM développe, construit et exploite des parcs éoliens. Implantée dans la Somme, l’entreprise exploite 64 parcs en France, 293 éoliennes, 644 MW de puissance installée et compte aujourd’hui près de soixante-dix salariés.

 

 

Histoire d’un projet

 

0

Projet de parc éolien de Crapeaumesnil La mairie et energieTEAM invitent les habitants à deux permanences d’information

Depuis 2015, la société energieTEAM, étudie en collaboration avec la mairie, la faisabilité d’un projet d’implantation d’éoliennes sur la commune de Crapeaumesnil. Dès lors, des études ont été menées afin de s’assurer de la compatibilité du projet avec son environnement. Aujourd’hui, energieTEAM souhaite présenter à la population, les conclusions de ces investigations lors de deux permanences d’information, qui auront lieu les 22 et 23 janvier 2018.

 

Tout a commencé en 2014 par une présentation auprès des élus de Crapeaumesnil d’un projet de parc éolien à l’ouest de Crapeaumesnil. Puis une étude environnementale comprenant l’étude d’impact sur le paysage, l’expertise écologique et l’étude d’impact acoustique a débuté. Réalisée par des bureaux d’études spécialisés et indépendants, l’étude d’impact du projet comprend plusieurs volets parmi lesquels une étude de la faune terrestre, de la flore, des oiseaux et des chauves-souris, mais aussi une analyse bibliographique ainsi que des prospections de terrain durant 18 mois. Les résultats de ces études ont permis de dimensionner le projet en cohérence avec le milieu environnant.

Puis, le projet a été présenté à la communauté de communes du Pays de Sources. La semaine prochaine, tous les habitants de Crapeaumesnil sont conviés à deux permanences publiques d’informations en présence des développeurs d’energieTEAM. Lesquels expliqueront le projet et répondront individuellement à chacune des interrogations des riverains.

 

Permanences d’information

Lundi 22 et mardi 23 janvier

entre 17h00 et 20h00

Salle de la Bibliothèque

1057 Grande Rue

60310 Crapeaumesnil

 

Situé entre les lieux-dits « les Vignes », « le Chapître », et le « Chaufour », le site sélectionné s’inscrit dans une zone favorable du Schéma régional éolien de Picardie. Le parc, composé de 6 éoliennes produira 67 millions de kWh par an, ce qui équivaut à la consommation annuelle en électricité de plus de 9000 foyers (chauffage compris).

Afin de garantir une insertion optimale de ces six éoliennes, des mesures environnementales en faveur de la biodiversité seront réalisées et des aménagements paysagers seront proposés aux habitants de la commune afin d’améliorer leur cadre de vie et de pérenniser la trame bocagère de la commune.

 

 

Une enquête publique pour recueillir les avis des riverains

 

Courant 2018, les habitants de la commune seront invités à s’exprimer et consigner, comme pour tout projet d’implantation d’éolienne, leurs remarques sur le registre d’enquête publique. Une enquête qui doit avant tout s’assurer que la population a bien été informée et recueillir l’avis de tous sur ces opérations.

Quelques mois plus tard, le dossier passera en commission départementale des sites, et enfin le préfet fera connaître sa décision sur le projet.

 

Les retombées économiques pour le territoire et les habitants

 

Voirie, génie civil, câblage électrique, création d’espaces verts, de chemins ou plantation d’arbres, mais aussi notaires, bureaux d’études… le parc a déjà bénéficié et bénéficiera de l’expertise des entreprises locales pour achever sa réalisation. Il aura ainsi contribué à développer l’activité économique du territoire.

Enfin, dès que le parc sera en activité, les taxes reversées aux collectivités (IFER, CFE et CVAE) permettront de financer les projets de développement de la commune et de la communauté de communes et ainsi en compléter l’attractivité.

 

 

Permanences d’information, les lundi 22 et mardi 23 janvier 2018 entre 17h00 et 20h00

Salle de la Bibliothèque – 1057 Grande Rue – 60310 Crapeaumesnil

0